Inflammation oculaire

Les inflammations oculaires constituent un grand ensemble de pathologies qui peuvent concerner un ou plusieurs tissus oculaires. Les causes sont multiples (infections, maladies auto-immunes, maladies inflammatoires…)

^^

Les uvéites

Les uvéites sont des inflammations de tissus profonds de l’œil qui sont regroupés sous le terme global « d’uvée ». Il en existe plusieurs types, selon leur localisation anatomique.
Les uvéites antérieures sont les plus fréquentes. L’inflammation concerne l’avant de l’œil : la chambre antérieure, l’iris et le corps ciliaire. Elles causent le plus souvent une rougeur oculaire, une douleur, une gêne à la lumière (photophobie) ainsi qu’une baisse de vision.
Les uvéites intermédiaires sont responsables d’une inflammation du vitré, et parfois des vaisseaux de la rétine, elles causent des corps flottants (tâches mobiles dans le champ de vision) et une baisse de vision variable. Les uvéites postérieures concernent le vitré, la rétine et la choroïde. Elles peuvent entraîner une baisse de vision.
Les panuvéites associent à divers degrés des atteintes correspondant aux uvéites antérieures, intermédiaires et postérieures.

Toutes les uvéites peuvent être liées à une maladie générale, inflammatoire, auto-immune ou infectieuse. Si celle-ci n’est pas connue, un bilan à la recherche de la cause de l’uvéite sera réalisé.

Le traitement des uvéites repose sur les corticoïdes, qui peuvent être administrés en gouttes (collyres), en injection locale, et parfois par voie générale (orale ou intraveineuse). Les uvéites infectieuses nécessitent des traitements anti-infectieux spécifiques selon les causes. Les uvéites chroniques nécessitent parfois la mise en place de traitements immuno-modulateurs, en partenariat avec les services de médecine interne, rhumatologie ou pédiatrie.

^^

Sclérites, épisclérites et orbitopathies inflammatoires

Dans les sclérites, c’est la « coque » de l’œil ou sclère qui est le siège de l’inflammation. L’œil est rouge et avec une douleur très intense. Si la sclérite touche l’arrière de l’œil (sclérite postérieure), elle peut causer une inflammation de la rétine et du nerf optique à l’origine, il d’une baisse de vision. Les sclérites sont le plus souvent associées à des maladies générales.Comme pour les uvéites, la survenue d’une sclérite doit faire pratiquer un bilan à la recherche d’une cause générale sous-jacente. Le traitement repose sur les anti-inflammatoires par voie générale.

Les épisclérites sont des inflammations du tissu plus superficiel qui recouvre la sclère (épisclère). L’œil présente une rougeur localisée, en générale non douloureuse, sans sécrétion. En dehors des formes sévères ou récidivantes, le bilan n’est pas nécessaire. Le traitement repose sur des collyres anti-inflammatoires.

Les orbitopathies inflammatoires sont des inflammations plus globales de l’orbite. Elles peuvent donner des signes de sclérite, mais également entrainer une diminution des mouvements oculaires. Un bilan complet et un traitement général sont toujours nécessaires.

Aller au contenu principal